Qu'est ce qu'on fait aujourd'hui ?

Bac Sensoriel « Manger un Loup »

Bac Sensoriel « Manger un Loup »

A partir de l’histoire Manger un Loup de Cédric Ramadier aux Editions Ecole des Loisirs

La Semaine de la Petite Enfance sur le thème « Drôles d’Histoires » m’a inspirée ce bac sensoriel !
L’idée c’était de faire une journée autour des histoires de Loups mais pas seulement lire des histoires, se prendre un peu au jeu aussi. J’ai donc fait marcher ma machine à méninges et j’ai trouvé cette idée !

Faire un bac sensoriel pour s’amuser à cuisiner le loup comme dans l’histoire que les enfants aiment tant !! Ni une, ni deux, me voilà en train de chercher des figurines de loup. J’en récolte 3 + un bébé… Bon la récolte de loups pas terrible.

Je me décourage pas et je me dis ben je vais en plastifier, ça fera toujours le boulot ! Me voilà à imprimer et plastifier des images de loups, cette fois ça fonctionne ! J’ai déjà les loups. Pour le recette de la recette il faut des carottes, des poireaux, du sel et beaucoup d’eau. Pour tout ça, facile ! Un petit tour au supermarché du coin juste avant d’arriver et me voilà équipée !

Je mets donc en place dans mon bac des récipients : bols et petits marmites ainsi que des cuillères. Je mets aussi des bassines au sol parce que je sais que le jeu de transvasement va avoir du succès. Et puis que je veux qu’ils aient un maximum d’espace et de matériel pour faire leur soupe de loup. Sans se gêner les uns, les autres. En trouvant toujours de quoi faire autrement, faire ailleurs.

Et enfin je place mes loups et mes carottes et poireaux découpés en morceaux grossiers dans mon bac. Et c’est parti pour la soupe de loup !
Les enfants s’en sont vraiment donnés à coeur joie et se sont saisis de l’atelier comme jamais.

Juste avant l’atelier j’ai lu quelques histoires de Loups, en finissant par celle-ci pour qu’ils l’aient encore en mémoire lors de l’atelier. Mais en soit il n’y avait pas de réalisation particulière. Ce qui ont seulement joué à transvaser ou à faire des petits morceaux de légumes ont autant profiter des richesses de cet atelier !

J’aime partir d’histoires pour créer des ateliers parce que je sais que les enfants vont particulièrement bien s’en saisir, tant ça leur parle. Mais j’avoues que j’en attendais pas tant. Ca a été un véritable succès et je pense que c’était une bonne manière de dédiaboliser aussi le Grand Méchant Loup que de s’amuser à le gouter pour une fois !

D’autant qu’un autre groupe faisant pâtisserie a vraiment réalisé un gâteau en tête de loup. Que les enfants ont pu déguster pour le gouter et qui a mis un point final parfaitement imagé et gourmand à cette journée sur le thème du Loup.

Un vrai bel atelier que je referais à coup sur ! Bien sur nous avons vécut une belle journée dans les effluves de poireaux mais ça valait le coup !

Alors ça ne vous a pas donné une faim de loup ?!

A très, très vite pour de nouveaux ateliers farfelus !
Portez-vous bien,

Carmen

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :