Moi tout seul (DIY), Qu'est ce qu'on fait aujourd'hui ?

Atelier Images Plastifiées !

Atelier Images Plastifiées !

Bonjour tout le monde !

J’espère que vous vous portez bien et que les couleurs d’automne qui arrivent vous réjouissent autant que moi !
Oui, je sais, c’est l’arrivée du froid, de la pluie et du nez qui coule ! Mais comme on est toujours positifs vous et moi… On pense surtout gros plaid et grosses chaussettes pilou-pilou, chocolat ou thé chaud selon les goûts… et surtout je vais pouvoir remettre mes bottes de pluie à paillettes ! Et ça c’est une vraie bonne nouvelle !

Mais j’en ai quand même une autre qui vous plaira surement plus que de savoir que de savoir que mes pieds seront magnifiquement chaussés ces prochaines semaines.
C’est pour un article à mi-chemin entre le DIY et la présentation de matériel qu’on se retrouve aujourd’hui ! Je vous présente mes superbes images plastifiées ! C’est super simple à faire, à proposer à tous les âges, pour tous les gouts et c’est lavable super facilement avec un petit chiffon humide ! Que demander de plus !

Bon, vous l’aurez compris, pas très complicado, je récupère différentes images, photos et je les plastifie. Ça me permet de faire énormément de récup et de créer du matériel ludique à moindre coût. Je les utilise absolument tous les jours avec les enfants.

D’abord, je les mets à disposition tout simplement. Notre collection est rangée dans une pochette en éventail qui nous permet de les classer par thème. Alors en fonction du thème du moment, de ce que j’ai envie de proposer, je pioche dans mon éventail à images. Je les dispose sur une table ou un tapis, ça peut être aussi dans deux petits paniers selon leurs dimensions.

Les enfants peuvent les manipuler à leur guise, les collectionner, dire ce qu’ils voient, en discuter… Ce sont toujours des moments intéressants pour l’observation et le langage. Et à tous les âges ! De la manipulation et observation des tous bébés jusqu’aux grandes conversations des 2-3 ans ! Et même au-delà avec d’autres utilisations…

Ensuite, ça peut être un super outil pour faire de l’association image-objet. Et même image-son ! En fonction des images que vous avez, il suffit de trouver les objets correspondants pour les associer ensemble. Par exemple sur le thème des animaux de la savane… Vous avez un panier avec les images d’animaux que vous avez plastifié et un autre avec les figurines des animaux correspondants aux images. Il suffit ensuite de les associer ensemble. (C’est une utilisation inspirée de la pédagogie Montessori, mais je vous en parlerais un peu plus tard dans un article dédié !)

Si vous souhaitez avoir une correspondance parfaite entre l’image et l’objet, vous pouvez photographier directement les objets de votre choix. Ça peut même être l’occasion d’une chasse au trésor pourquoi pas. Retrouver tous les objets, sur un tapis/une table, dans une pièce ou des éléments dans le jardin ou la forêt ! A décliner en fonction des âges et des intérêts bien sûr !

Enfin je les utilise au quotidien (du moins j’essaye !) pour faire le Menu du Jour avec les enfants ou le Déroulement de la journée. Sur un grand tableau recouvert de plastique pour protéger les livres, je colle les images des aliments en nommant avec les enfants ce qu’ils vont ou ont mangé. Et même principe pour le déroulement de journée ou je présente particulièrement les ateliers qui vont être proposés ou les temps forts de la journée. Je le fais moi-même au début, puis petit à petit je leur laisse la main, pour les rendre acteurs, chacun leur tour, en veillant bien à garder en mémoire à qui j’ai dit « demain c’est ton tour promis ».

 

Ça peut très bien s’adapter à la maison, ça permet de créer de repères, de permettre aux enfants d’anticiper leur journée et « ce qu’il va se passer après ». C’est intéressant aux alentours de 18 mois, 2 ans je dirais. Même si l’âge est très relatif en fonction des enfants ! En fait, pour une question de vision il est inutile de le proposer vers 6 mois par exemple. Mais il y a aussi la question d’associer l’image à un moment particulier et plus seulement à un objet, ce qui n’est pas évident neurologiquement parlant. Donc à ne pas proposer trop tôt, mais pour les tous petits les images à disposition suffiront déjà amplement et leur permettrons de les explorer autant qu’ils le souhaitent grâce à leur outil préféré : leur bouche !

 

 

Vous pouvez aussi faire des memory, des associations de paires, de contraires, de couleurs, que sais-je encore des puzzles… Vous pouvez imprimer des graphismes pour ceux qui sont dans l’apprentissage de l’écriture par exemple. Avec un petit feutre velleda c’est très facile à nettoyer ensuite (pas forcément réutilisable à l’infini mais ça peut durer un moment croyez-moi !) Il est vrai, malgré le côté réutilisable, que ce n’est pas très écologique je l’admets parce qu’utilisation de plastique etc… Mais je me console en me disant que je les utilise beaucoup et que je fais beaucoup de récupération pour les fabriquer. Je découpe même les images encore en bon état des pauvres livres de la crèche, après plusieurs années de bons et loyaux services à avoir été autant lus que rafistolés.

Enfin il y a vraiment une multitude de choses à faire et vous rentabiliserez rapidement l’achat de votre plastifieuse. D’autant que ça peut être très bon marché aujourd’hui, si vous vous y prenez bien ! (Je précise que tout ceci n’est pas sponsorisé par une quelconque marque de papeterie ou de fournitures scolaires de quelque genre que ce soit !)

Alors oui, pardon, forcément, je n’en avais pas parlé jusque-là mais oui, il vous faudra une plastifieuse… Une bonne paire de ciseaux et un peu de patience aussi. Pour la collecte de vos images, la découpe, la réalisation. Du collage si vous vous sentez d’attaque, avec des feuilles colorées en fonction des thèmes par exemple. Ou simplement pour les rendre un peu plus funky. Et puis vaille que vaille en avant le travail ! Ce n’est pas compliqué vraiment on dispose ses images comme on le veut dans les feuilles à plastifier. Puis dans la plastifieuse, on la laisse faire son travail et on redécoupe si nécessaire suivant le rendu qu’on souhaite.

Si j’ai un petit conseil c’est d’essayer de découper vos images en laissant toujours un bord autour. Comme un cadre en fait. Ça permet de rendre les images plus solides et plus imperméables donc plus durables. Et comme les coins peuvent être très pointus et piquants à la découpe. Ça vous permet d’arrondir les angles si vous découper en forme droite. C’est plus agréable pour tout le monde, en particulier si vous le faites pour des bébés. Alors, ça demande un peu plus de travail parce qu’en fonction de la taille des images, vous aurez surement besoin de faire les découpes deux fois… Mais courage ! Ça vaut le coup !

Au cas vous n’auriez pas encore tout comprendu de ce que j’ai racontu, je vous ai fais un petit exemple ! Avec le petit détail de la fin sur le « cadre » et les « coins arrondis » dont je vous ai parlé !

 

Je n’ai plus qu’à vous souhaiter une bonne réalisation !

N’hésitez à me poser des questions vous en avez ou si je n’ai pas été tout à fait claire sur certaines choses. Partagez-moi aussi vos créations si vous vous lancez, c’est toujours chouette pour moi de les voir et ça peut me donner de bonnes idées !

D’ici la prochaine, je vous souhaite de finir de mois de Septembre dans la joie !

A bientôt,

Carmen

 

3 commentaires

  1. […] l’arrivée de l’automne et faire du lien avec mon article sur les images plastifiées (que vous trouvez ici 🙂 )… Je vous propose dans celui-ci des images à télécharger sous format PDF, à imprimer et […]

  2. […] je suis de tout cœur avec vous ! Vous pouvez lire mon article sur les images plastifiées juste ici, qui peut vous donner des idées des utilisations à faire avec vos tout-petits ! Quand à moi, je […]

  3. […] un plus, croyez-moi ! (Je vous avais illustré un peu mieux l’idée dans un autre article juste ici […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :