On va dire des gros mots !

Motricité Libre !


Motricité Libre !

Saluuut la compagnie ! J’espère que tout le monde se porte bien !!
Aujourd’hui on se retrouve pour parler liberté et mouvement. On s’attarde un peu sur ce grand principe qui nous accompagne depuis quelques années dans nos réflexions autour de l’éducation des enfants : la motricité libre !

Pourquoi le besoin de se mouvoir librement, ce que ça implique sur le positionnement de l’adulte, parent ou professionnel, qu’est ce qu’on doit mettre à disposition ou non, comment soutenir sans faire l’inverse finalement… Je vous ai préparé un article de premier choix pour échanger sur tout ça.


Un peu d’Histoire

C’est la pédiatre Emmi Pikler qui invente ce concept de motricité libre ou spontanée, dans les années 60. Oui, oui, ça fait déjà un moment ! Cette médecin spécialiste de l’enfant, est intimement convaincue que le jeune enfant est capable de se développer au niveau moteur en toute autonomie, sans que l’adulte n’ait à intervenir.

En laissant évoluer en toute liberté, les enfants qu’elle accompagne dans la pouponnière qu’elle dirige à Budapest, l’Institut Loczy, elle démontre que c’est l’enfant qui agit naturellement sur son développement moteur. Elle observe également qu’il s’acquiert dans un ordre précis, même si pas toujours au même rythme. Mais en plus que cette liberté de mouvement offerte aux enfants leur permet de développer leurs sentiments d’accomplissement et de sécurité.


La liberté en mouvement : pourquoi ?

L’idée comme toujours, vous commencez à connaître la comptine, c’est toujours de s’adapter au rythme, aux besoins du moment, à l’espace, à chaque enfant aussi. Et de s’adapter en fonction de ses propres angoisses et craintes aussi. On appréhende mieux le danger en tant qu’adulte, mais surtout beaucoup plus, on va pas se mentir. Et on peut avoir tendance à le voir partout, un peu trop partout peut-être ?! Les pieds et coins de tables, le haut du toboggan, les escaliers… Ça représente le risque à nos yeux, pour le tout-petit c’est la découverte ! Il faut donc encore une fois trouver le bon équilibre et essayer de faire confiance aux tout-petits pour nous montrer qu’ils sont capables !

Le tout-petit a besoin de comprendre son corps et d’en expérimenter les capacités, qui vont en plus, tellement vite évoluer ! Tous les instants sont bons pour lui permettre de se mouvoir et de prendre conscience de son corps. Nourrisson, il se distingue difficilement de sa mère. Alors prendre conscience de ses appuis, des limites de son corps, l’accompagne dans cette compréhension.

Petit à petit, au fur et à mesure qu’il développe sa confiance en lui et en son environnement, qui peut le soutenir s’il se trouve en difficulté quelconque, mais aussi ses capacités motrices, il va avoir envie de partir en exploration. De découvrir le monde autour de lui et tout ce qui le compose. Faire des expériences, en se mettant toujours en jeu. Il va exercer son esprit scientifique et continuer d’évoluer chaque jour un peu plus. C’est un cercle vertueux et on voit à quel point le positionnement de l’adulte est important finalement. On peut même y lier la Théorie de l’Attachement de Bowlby qui fait du lien avec cette confiance acquise qui soutient les envies d’exploration. Si vous êtes curieux l’article dédié se trouve juste ici !


Ok, mais au quotidien, ça se passe comment ?

Ça se passe à différents niveaux et on peut très  agir facilement pour favoriser la liberté de mouvement finalement. C’est un positionnement et une réflexion, une fois qu’on l’a tout coule de source finalement. De comment on aménage les espaces, à ce qu’on choisit comme matériel mais aussi comment on propose des ateliers.

Au niveau de l’aménagement de l’espace d’abord : on adapte l’espace dédié à bébé en fonction de son âge pour lui permettre de jouer, de se déplacer en toute sécurité. Aussi bien au niveau de l’espace lui-même, que du matériel mis à sa disposition. S’il est en sécurité et que tout le matériel est adapté à ses envies de découvertes, l’adulte interviendra moins dans l’interdit et pourra partager un vrai moment d’échange avec le tout-petit. Sinon il est sans cesse en intervention pour réorienter les envies de bébés sur autre chose de « permis » ou, en tout cas, sans danger.

Mais la motricité libre c’est aussi l’habillage de ces chers enfants. Si je vous ai déjà parlé des bienfaits du pied nu pour le tout-petit juste ici, on a pas parlé des bienfaits de laisser son corps le plus libre possible ! Alors les derniers petits jeans trop classes de chez MiniResta qui limitent le pliage des petites jambes bien potelées de nos bambins, on évite. Pareil pour les petites robes aux motifs plus mignons les uns que les autres, mais dont les longueurs pas tellement adaptées entravent les mouvement de quatre pattes ou de grimper. On privilègie au maximum les tenues confortables et pas précieuses ! On garde la chemisette blanche au col impeccable pour une journée spéciale. Dégustation de chocolat par exemple… Par exemple !!!

Vous l’aurez compris les mots d’ordre sont liberté et sécurité. Si ces deux éléments sont réunis, les tout-petits peuvent expérimenter l’espace autour d’eux sans que l’adulte n’ait à intervenir. Il est là en soutien, en accompagnement et surtout en relation. Mais il n’est pas une aide pour l’enfant. Il a réfléchi à organiser un espace de vie ou l’enfant n’en aurait pas besoin finalement. Et cette réflexion change forcément notre positionnement et nos envies et nos réflexions. L’envie d’aller toujours plus loin dans le soutien de la personnalité propre de chacun.


Le mot de la fin

Encore une fois quand je vous présente un « concept pédagogique » il s’agit surtout de comprendre la posture que l’on prend en fonction de celui-ci et pas de l’appliquer pur et dur. Chaque proposition pédagogique revêt au fond un positionnement de l’adulte, qui lui même découle de la question « Qu’est ce que j’ai envie de transmettre et comment ? ».

J’espère que cet article « Motricité Libre » vous aura donné quelques pistes pour le réfléchir en structure ou à la maison. J’ai volontairement fait un article assez court pour changer un peu… J’ai souvent l’impression de vous noyer un peu dans les infos et que je bavarde un peu trop. J’ai essayé d’aller à l’essentiel mais il vous manque peut-être des infos. Si c’est le cas je serais ravie d’échanger avec vous, alors n’hésitez pas à me poser vos questions.

Sinon dites-moi si le concept de motricité libre ça vous parle et comment vous l’appliquez au quotidien ? Ce qui est important pour vous ?

Je m’en vais vous préparer la suite, la liste des articles en cours ne cesse de s’allonger !
Prenez bien soin de vous,
A très vite !

Carmen

2 commentaires

  1. […] tout cas toujours dans la remise en question.Je vous invite à jeter un oeil à mon article sur la Motricité Libre ou Les Bienfaits du Pied Nu qui transmettent aussi pas mal d’informations sur ce […]

  2. […] Qui connait celui-ci ? Un autre que vous conseillerez sur la motricité libre ? N’hésitez pas à réagir en commentaires. Retrouvez mon article sur la Motricité Libre juste ici !  […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :