Ils nous ont tout appris...

Pédagogie Steiner-Waldorf

Pédagogie Steiner-Waldorf

Aujourd’hui je vous présente la pédagogie Steiner-Waldorf. Une des pédagogies dont je m’inspire dans ma pratique au quotidien. Si l’entièreté de son créateur de m’inspire pas toujours, je sais me saisir de ce que je peux adapter ç l’environnement ou l’on accueilles les enfants et à eux surtout !

J’essaye toujours de m’enrichir de ce que je peux chez chacun, selon mes propres valeurs et convictions. Je suis par exemple très sensible à la manière dont il aborde la question de l’autonomie et qu’il la lie à la notion de développement personnel dès le plus jeune âge. J’aime aussi beaucoup tous les jeux et ateliers artistiques qu’il propose en lien avec la Nature : je me suis d’ailleurs inspirée de ses « Attrape-Soleil » juste ici et ici aussi !

Alors, si Steiner ça sonne plutôt comme une Ville du fin fond de l’Allemagne pour vous, on reprend ensemble quelques point de cette pédagogie ! C’est parti !

Retour sur son parcours

La pédagogie Steiner Waldorf tire son nom de son fondateur, Rudolf Steiner et des usines (de cigarettes à la base) Waldorf-Astoria, qui ont participé à la création du matériel imaginé par celui-ci.

Rudolf Steiner est un philosophe et occultiste autrichien né en 1861 et mort en 1925. Toute sa pensée se fonde sur l’anthroposophie, un courant de pensée, une doctrine spirituelle, qu’il a fondé et qui reprend des éléments du bouddhisme, de l’hindouisme et du christianisme. C’est en partie, ce qui créera des polémiques sur sa pédagogie et ce qu’il transmet, car la vision sectaire et parfois un peu illuminée primera souvent.

Elle se pratique dans des jardins d’enfants ou des écoles Steiner-Waldorf, généralement associatives et autonomes. On en compte plus de 2000 dans le monde, principalement en Europe et en Amérique du Nord. Leur base de travail est d’accompagner les enfants jusqu’à l’âge adulte (0-21 ans) selon les lois naturelles de leur développement.

Une pédagogie de l’individu

Cette pédagogie se base sur la liberté de l’Homme et accorde une grande importance à « la réalisation du projet d’existence » de chacun.
Steiner est persuadé que l’éducation dans l’amour, la confiance et l’enthousiasme apportent la sérénité et permettent à l’enfant de construire les forces intérieures nécessaires pour avancer dans le monde incertains d’aujourd’hui et réussir à se réaliser soi-même.

La question de l’identité et de l’enfant acteur de son développement prend une énorme place, comme pour la plupart des pédagogies qui s’inscrivent dans le mouvement de l’Education Nouvelle. Qui est à son apogée lorsque Steiner théorise ses idées sur l’éducation.

L’étude poussée du développement psychomoteur de l’enfant, de la construction du langage mais aussi de la mémoire et de la pensée, lui a permis de comprendre de façon très concrète comment accompagner l’enfance de la manière la plus adaptée à chacun. La démarche d’observation prendre donc une place vraiment importante : il s’agit d’approcher, grâce à elle, du geste et du positionnement les plus proches des besoins de l’enfant.

Une pédagogie du rythme et du rituel

On reconnait par exemple particulièrement l’importance des rythmes et des rituels. Autant dans les cycles d’apprentissages des 3 phases du développement mis en avant par Steiner : Marcher, Parler, Penser. Qui vont se suivre et se soutenir les unes les autres.

Mais aussi dans la constance de l’accompagnement éducatif : les enfants évoluent dans les mêmes environnements et espaces à vivre, sont accompagnés par les mêmes adultes pendant des périodes de 7 ans. Ce qui rejoint aussi une idée très forte de sécurité, de confiance en l’autre également, de prise de confiance en soi, de création de lien et de repères.

On retrouve enfin un lien très fort à la Nature et au cycle des Saisons, qui donnent du sens à la vie et au temps qui passe. Qui donne du sens au monde dans lequel on évolue et qui change chaque jour, qui évolue, comme nous. Cela permet de s’inscrire soi aussi dans un déroulement, dans une évolution d’étape par étape. Et le droit de passer plusieurs fois par les mêmes étapes aussi, tout en gardant l’expérience en mémoire.

Une pédagogie du respect du « Naturel »

Le lien à la Nature est très présent dans la pédagogie Steiner : on jour dehors au maximum ou avec des jeux en matériaux naturels. On ramène la nature à l’intérieur pour l’observer et s’y lier autrement. On l’utilise pour créer, pour jouer aux artistes ou aux créateurs d’histoires farfelues.

Ce type de matériaux : bois, coton, laine, coquillages, caillou, verre, tissus… encourage la créativité des enfants mais leur garantie aussi une certaine authenticité dans les expériences sensorielles qui en deviennent d’autant plus riches.

Steiner avait également déjà compris l’importance du jeu pour le développement moteur et affectif de l’enfant. Et plus encore, la liberté dans le jeu. Parce qu’elle permet l’apprentissage dans la joie, construit la confiance en soi et amorce la conquête de l’autonomie.

C’est d’ailleurs un autre reproche fait à cette pédagogie. Le manque de formation concrète des éducateurs à des méthodes d’accompagnement et plutôt à des méthodes d’observation, qui ont plus de sens pour Steiner en tant qu’elles permettent d’adapter l’environnement adapté aux besoins du moment de chacun.

Le rôle de l’adulte pour Steiner est de donner le temps, l’espace et le matériel nécessaire pour que chaque enfant puisse agir selon ses envie et développer ses propres capacités, trouver ses passions… D’où l’importance de connaître les besoins fondamentaux.

Une pédagogie du vivre ensemble, grandir ensemble

Steiner imagine les étapes de développement comme 3 cycles de 7 années qu’il nomme :
IMITATION       IMAGINATION      SOCIALISATION

Chacun à des particularités qui demandent une attitude pédagogique adaptée. C’est un véritable accompagnement jusqu’à l’âge adulte et dès la petite enfance, même si on a encore tendance à penser que ce n’est réservé qu’au scolaire. Et pourtant Steiner a bien pensé sa pédagogie dès la toute petite enfance, qui est le temps pour lui de l’individualité. De la rencontre de soi et de l’affirmation de sa personnalité. Mais il faut dire qu’au moment ou sa pédagogie fait son apparition, les tout-petits sont encore majoritairement gardés à la maison.

Encore une fois comme la plupart des pédagogies nouvelles, il n’y a pas de marche à suivre à proprement parlé en tant que chaque enfant est différent et chaque adulte a quelque chose de différent à apporter. Ce n’est pas une méthode, c’est une façon de penser l’éducation, la place de l’adulte, celle de l’enfant et se questionner sur ce que chacun a à transmettre à l’autre.

Comme le développement personnel est vraiment une priorité pour le pédagogue : l’autonomie, la conquête de soi mais aussi le sens de la responsabilité sont au centre de toutes les actions et positionnements des éducateurs.
Et plus encore, cette idée l’amène à penser son système d’apprentissages comme ce qu’il appelle la « Communauté Apprenante ».

Chaque enfant se soutient lui-même dans ses apprentissages autant qu’il soutient les autres dans les leurs et qu’ils le soutiennent à leur tour, par le simple fait d’évoluer librement ensemble dans des espaces communs. Mais il en est aussi de même pour les éducateurs, qui eux-mêmes ont la pleine conscience de ce que leur apportent les enfants.

Le mot de la fin

 

Si elle a souvent été controversée, et l’est encore parfois, la Pédagogie Steiner mérite tout de même qu’on y attarde un œil intéressé, tant elle revendique ce qui nous manque encore terriblement aujourd’hui : l’épanouissement.
Comprendre à quel point il est absolument essentiel de revaloriser l’enthousiasme, de nouveau prendre du plaisir dans l’éducation, parce qu’on a plus d’autres contraintes que celle-ci. Se reconnecter à la Joie !

J’espère que cet article vous aura donné envie de découvrir encore plus cette pédagogie. J’ai voulu faire un article moins lourds d’informations que le précédent de la catégorie ils nous ont tout appris, sur Montessori (que vous trouvez juste ici !). Du coup certains questions peuvent restées un peu en suspens ou certaines idées par énormément développées. N’hésitez pas à me regrouper vos questions sous l’article pour que je puisse y répondre directement ou lors d’un prochain article qui complètera celui-ci !

A très vite !

Carmen

1 commentaire

  1. […] je vous propose un atelier inspiré de la pédagogie Steiner-Waldorf (article que vous retrouvez juste ici !). Les “Attrape Soleil” sont des objets de décoration à poser sur les fenêtres. Qui […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :