Billet d'humeur, On va dire des gros mots !

Qu’est-ce qu’on enseigne ? Est-ce qu’on enseigne ?

Qu’est ce qu’on enseigne ? Est-ce qu’on enseigne ?

« Pas plus que la graine n’enseigne à la plante comment elle doit pousser, nos idées n’enseignent. » – Rudolf Steiner 

C’est une citation qui illustre parfaitement une réflexion que je me suis faite au début de ma formation d’EJE, lors d’un cours sur les apprentissages. Comment on transmet quelque chose ? Est-ce qu’on peut être vraiment sur qu’un enfant a compris ce qu’on voulait lui transmettre ? A t-il seulement compris qu’on voulait lui transmettre ? Est-ce que sa manière d’apprendre tout naturellement, juste en vivant, ne lui donnait pas encore accès à cette notion de transmission, puisqu’il absorbe tout ce qui est important pour lui ?

Finalement aucun d’entre nous n’apprendra à un enfant quelque chose, ni ne lui enseignera, ni ne lui inculquera quoi que se soit. C’est lui-même qui fera tout, tout seul. Il ne pourra que s’approprier ce qu’il a eu à voir de nous, ce que nous lui avons offert. C’est lui qui décidera, ou son inconscient d’ailleurs, que ça, précisément, il faut le garder en mémoire c’est important pour tout de suite ou pour plus tard, mais il faut le stocker quelque part. Se l’approprier.

De notre côté, nous adultes, nous avons envie de transmettre nos valeurs, nos passions, nos façons de voir la vie et ce qui la rend riche ! Et c’est parfaitement légitime et sain. Plus on est dans l’envie de communiquer, plus on transmet de choses finalement, parce qu’on en fait pleins, on en rajoute, on montre plusieurs fois et autrement et autre chose… Mais ce sont toujours eux qui choisiront de quoi se saisir, ce qui sera vraiment digne de leur intérêt pour qu’ils décident de bâtir leur monde avec ça. Nous ne pouvons qu’être auprès d’eux, leur donner toute notre authenticité, pour leur donner envie de cette légèreté de vivre eux-aussi, pour se construire.

Et dès qu’on a compris ça, plus besoin de se mettre la rate au court-bouillon pour être irréprochables et parfaits !! Pour tout faire bien, selon des principes qui ne seraient même pas toujours les nôtres, des injonctions et des obligations. Alors qu’il suffit de dire voilà moi je suis comme ça et toi tu es comme ça, on va s’apprivoiser, et avoir une vie grandiose ! Juste être vraiment là avec tout ce qu’on est soi, les forces et les faiblesses, les failles et les étincelles. Parce que s’il y a bien une chose à transmettre, c’est l’importance d’avoir le droit d’être soi ! De ressentir la vie en se sentant soi-même. Pouvoir pousser librement, comme une plante unique et magnifique, d’abord juste pour ça.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :